L’apprentissage de la continence

pot

Voilà un sujet qui est souvent source d’angoisse pour les jeunes parents.

Aujourd’hui, je peux l’annoncer officiellement : depuis début février, donc à 3 ans et 8 mois, P’tit Pirate est continent !

Ca peut faire sourire, car cela n’est pas très précoce, mais je suis très contente d’avoir suivi le rythme de mon fils, sans lui mettre de pression.

Et l’avantage, c’est que même si nous sommes entrés dans cette phase assez tardivement, (il est rentré à l’école en Septembre, donc à 3 ans et 3 mois alors qu’il portait encore des couches en permanence à la maison), il est désormais continent de jour comme de nuit et quasiment sans aucun accident (deux pipis au lit depuis deux mois).

Pendant l’été passé, le couperet de la première rentrée arrivant, j’ai bien tenté de lui enlever les couches. J’ai amorcé une première étape en lui proposant des culottes d’apprentissage lavables.

Mais cela n’a pas été concluant, puisque les pipis étaient toujours fait sans que cela le gêne dans lesdites culottes. Pour le caca, en revanche, il réclamait à corps et à cris une couche.

J’ai décidé de lâcher prise et de continuer à lui mettre des couches s’il le souhaitais, en essayant d’occulter la fameuse date fatidique de la rentrée.

Lors de ses premières journées d’école, P’tit Pirate est arrivé sans couche à l’école. Je le récupérais presque tous les jours trempé, car en général, le pipi ne venait qu’en toute fin de matinée, au moment où les petits élèves ont déja revêtus leurs manteaux et sont assis à attendre les mamans.

Ou alors, il faisait pipi dans la voiture sur le chemin du retour, ou encore en arrivant à la maison. J’avoue avoir été un peu désespérée sur le moment, me demandant combien de temps cela allait durer.

Et bien, en une bonne quinzaine de jours, la continence a été acquise. Les pipis de fin de matinée se sont espacés, se faisant rares puis inexistants.

Aujourd’hui, P’tit Pirate gère sa continence de façon tout à fait autonome et je lui fais entièrement confiance. Au début, j’insistais pour qu’il passe aux toilettes avant de quitter la maison, ce qui occasionnait souvent des énervements de sa part (« je te dis que le pipi, il vient pas ! »).

Et je me suis rendue compte que je pouvais lui faire confiance : en effet, il refuse de passer aux toilettes, tout simplement parce qu’il n’en a pas envie.

Pour la continence nocturne, nous avons continué, à sa demande, à mettre des couches. Au bout de trois mois, début janvier, il arrivait souvent que la couche soit sèche le matin, ou que P’tit Pirate m’appelle la nuit pour aller faire pipi.

Nous avons encore attendu tout le mois de janvier par précaution, avec couche la nuit, puis début février, en accord avec lui, nous avons enlevé les couches de nuit.

Et voilà, une étape importante franchie sur la route de l’autonomie !

(Age de P’tit Pirate : 3 ans 1/2)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s