Notre Table des Saisons # Printemps 2016

 

025

Avec beaucoup de retard, j’ai enfin finalisé notre table du printemps…. Qu’à cela ne tienne, il nous reste encore un bon mois pour en profiter…..

La table des saisons, inspirée de la pédagogie Steiner-Waldorf, est un concept qui me parle vraiment ; j’aime cette idée de suivre la ronde des saisons et d’en faire un moment féérique, prétexte à raconter des contes aux enfants.

La table des saisons est une sorte d’autel au cœur de la maison, une Ode à la Nature ; elle va évoluer au rythme des saisons et nous permet de créer un petit univers pour illustrer la saison à laquelle elle se rapporte. On peut jouer sur les couleurs, les objets, les symboles et les végétaux de saison.

Cette table va permettre au petit enfant d’établir un parallèle entre ce qu’il se passe dans la nature et ce qu’il vit à l’intérieur de sa maison, de s’enraciner dans le rythme de la Terre et d’alimenter sa vie intérieure.

Un beau mélange de féérie, de légende, et d’observation de la nature, me permettant également, en tant qu’adulte, de renouer avec le rythme des saisons, et de ralentir le rythme (bon là c’est pas gagné, mais j’y travaille…).

Je n’en suis qu’au tout début de mon appropriation de ce concept, mais j’ai bien l’intention d’évoluer et de peaufiner au fil des saisons à venir….

Après avoir installé mes deux premières tables de saisons dans le salon, j’ai finalement décidé de prévoir un espace spécifique dans notre entrée, juste à côté de la porte. Ainsi, la table est disposée au cœur de la maison, passage obligé entre les parties jour et nuit, et accueille nos visiteurs dès leur arrivée.

J’ai utilisé le dessus d’une étagère-casier, qui me servait jusque là à ranger des jouets. Cela m’a d’ailleurs permit de libérer de la place dans mes étagères du salon, puisque j’y ai regroupé tous mes « documents de travail » en matière de pédagogie. J’y ai également installé les livres d’enfant en rapport avec les saisons et les livres de Balthazar, ainsi que quelques jeux de société.

Au dessus de cette table, figure une affichette indiquant le mois de l’année où nous nous trouvons et la roue des saisons.

A côté de la table, notre poutre du temps (scindée par trimestre par manque de place) et d’autres outils nous permettant d’appréhender le temps. Cela fera l’objet d’un prochain article.

001

Afin d’habiller la table des saisons, j’installe tout d’abord un tissu de couleurs qui me semblent correspondre à la saison que je souhaite illustrer : pour le printemps, j’ai choisi du vert tendre et du jaune clair.

025

J’y ai ajouté une branche décorée que j’avais déjà utilisé pour la décoration de Pâques et que j’ai décidé de laisser car elle illustre bien le printemps, même une fois Pâques passée.

010

Deux papillons de papier confectionnés par Grande Ballerina et Mistinguette encadre ce petit monde.

Pour mettre une touche de lumière, deux papillons led aux couleurs changeantes et deux guirlandes lumineuses en forme de fleurs.

Pour animer notre table, un nid habité par un oiseau, un carré d’herbe sur lequel paressent un petit lapin à côté d’un papillon, des lutins-bulbes en bois, et trois lutins fleurs en feutrine : une perce-neige, une jonquille, et une fleur de cerisier.

Je pense que nous ferons évoluer la table dans les semaines à venir ; à mon goût, je n’y ai pas fait suffisamment participer les enfants.

Pimprenelle adorant cueillir des fleurs, il faut que je pense à y disposer un bouquet de fleurs des champs au retour de notre prochaine promenade, par exemple….

 

La Nuit des Batraciens

IMG_3391.JPG

Nous avons participé, toujours avec notre association nature, à une rencontre nocturne avec les batraciens qui colonisent mares et flaques d’eau en cette saison.

L’occasion d’une visite des points d’eau de la forêt, de nuit, en silence, et à la lueur des lampes de poche ou frontales.

C’était une approche vraiment originale et sympa que de patouiller dans la gadoue, à la nuit tombante, puis dans la nuit complète !

Pour l’occasion, j’avais acheté deux lampes de poche rigolotes pour P’tit Pirate et Pimprenelle (de la marque Melissa et Doug), qui feront de toutes façons de l’usage, ne serait-ce que pour s’éclairer quand ils se cachent dans les cabanes qu’ils construisent dans la maison…

La ballade a commencé à 20h00, il faisait encore jour.

Puis la nuit a commencé à tomber, modifiant l’atmosphère et nos perceptions

Nous avons pu observer des tritons et ceux qui le souhaitaient ont pu les prendre dans les mains, sans oublier de les mouiller préalablement pour ne pas blesser l’animal

Ensuite, les animaux ont été relachés dans leur milieu naturel

Nous avons malheureusement dû interrompre ici la ballade, ma petite Pimprenelle s’étant endormie dans mes bras et devenant bien lourde à porter.

Mais ce fut une expérience vraiment très sympa, qui a plu à toute la famille des plus petits à la plus grande !


Poisson d’Avril !

2016-03-31 (34)

Demain, c’est le 1er avril !

On se devait donc de fabriquer de jolis petits poissons à accrocher dans le dos des copains d’école…

Nous avons donc créé deux types de poissons :

Les premiers ont été découpés dans des éponges fines de forme carrées, on leur a fait une jolie déco, et on a collé un petit morceau de scotch double face au dos

Pour les seconds, j’ai utilisé une idée trouvée sur le net, mais je n’ai pas pris soin de noter ma source et je n’en ai pas le souvenir….

Les deux parties du poisson sont découpées puis fixées sur une pince à linge en bois et voici le résultat

Et pendant ce temps, Pimprenelle a fait des coloriages sur le thème des poissons bien sûr !

L’apprentissage de la continence

pot

Voilà un sujet qui est souvent source d’angoisse pour les jeunes parents.

Aujourd’hui, je peux l’annoncer officiellement : depuis début février, donc à 3 ans et 8 mois, P’tit Pirate est continent !

Ca peut faire sourire, car cela n’est pas très précoce, mais je suis très contente d’avoir suivi le rythme de mon fils, sans lui mettre de pression.

Et l’avantage, c’est que même si nous sommes entrés dans cette phase assez tardivement, (il est rentré à l’école en Septembre, donc à 3 ans et 3 mois alors qu’il portait encore des couches en permanence à la maison), il est désormais continent de jour comme de nuit et quasiment sans aucun accident (deux pipis au lit depuis deux mois).

Pendant l’été passé, le couperet de la première rentrée arrivant, j’ai bien tenté de lui enlever les couches. J’ai amorcé une première étape en lui proposant des culottes d’apprentissage lavables.

Mais cela n’a pas été concluant, puisque les pipis étaient toujours fait sans que cela le gêne dans lesdites culottes. Pour le caca, en revanche, il réclamait à corps et à cris une couche.

J’ai décidé de lâcher prise et de continuer à lui mettre des couches s’il le souhaitais, en essayant d’occulter la fameuse date fatidique de la rentrée.

Lors de ses premières journées d’école, P’tit Pirate est arrivé sans couche à l’école. Je le récupérais presque tous les jours trempé, car en général, le pipi ne venait qu’en toute fin de matinée, au moment où les petits élèves ont déja revêtus leurs manteaux et sont assis à attendre les mamans.

Ou alors, il faisait pipi dans la voiture sur le chemin du retour, ou encore en arrivant à la maison. J’avoue avoir été un peu désespérée sur le moment, me demandant combien de temps cela allait durer.

Et bien, en une bonne quinzaine de jours, la continence a été acquise. Les pipis de fin de matinée se sont espacés, se faisant rares puis inexistants.

Aujourd’hui, P’tit Pirate gère sa continence de façon tout à fait autonome et je lui fais entièrement confiance. Au début, j’insistais pour qu’il passe aux toilettes avant de quitter la maison, ce qui occasionnait souvent des énervements de sa part (« je te dis que le pipi, il vient pas ! »).

Et je me suis rendue compte que je pouvais lui faire confiance : en effet, il refuse de passer aux toilettes, tout simplement parce qu’il n’en a pas envie.

Pour la continence nocturne, nous avons continué, à sa demande, à mettre des couches. Au bout de trois mois, début janvier, il arrivait souvent que la couche soit sèche le matin, ou que P’tit Pirate m’appelle la nuit pour aller faire pipi.

Nous avons encore attendu tout le mois de janvier par précaution, avec couche la nuit, puis début février, en accord avec lui, nous avons enlevé les couches de nuit.

Et voilà, une étape importante franchie sur la route de l’autonomie !

(Age de P’tit Pirate : 3 ans 1/2)

C’est Carnaval !

 

J’aime bien proposer aux enfants des activités autour d’un thème de circonstance. Cela leur permet d’apprendre à se repérer dans le temps et en plus, je pense que cela forge de chouettes souvenirs.

Au mois de Février, c’est Carnaval ! Le 8, nous avons fêté les 13 ans de Grande Ballerina et nous avions composé une petite décoration de circonstance pour recevoir ses copains.

Cela a mis les deux plus petits dans l’ambiance !

Nous avons ensuite attaqué les activités propres au Carnaval.

Quelques activités manuelles

ici, il s’agissait tout d’abord de coller les vignettes de déguisements dans les bonnes cases, en faisant correspondre le thème du déguisement (pirate, princesse/chevalier, indien) avec le sexe de l’enfant représenté.

2016-02-16 (11)

J’ai été surprise de constater que ma Primprenelle de 28 mois a compris le but de l’exercice.

 

La deuxième activité a bien plu aux enfants : ils ont pu encoller le chapeau du clown à l’aide d’un pinceau, puis saupoudrer généreusement la surface de confetti.

Puis, en secouant la feuille au-dessus de la table, on s’aperçoit que tous les confettis ne sont pas fixés sur la feuille et qu’il y en a un certain nombre qui tombent.

Grand succès ici ! Et l’œuvre a pris place au dessus de notre tableau des saisons !

De petites choses à lire et à écouter

Nous avons écouté le Carnaval des Animaux de Camille Saint-Saëns, un grand classique.

$_35

Depuis quelques temps déjà, nous écoutons ce CD de William Orbit qui comporte le titre « Aquarium » du Carnaval des Animaux.

50144

Quelle surprise à la première écoute, lorsque Pimprenelle, qui avait alors à peine deux ans, s’est écriée « Maman, c’est la musique des poissons !! »

Il s’agit de ce morceau Aquarium – Camille Saint-Saëns

Nous avons également lu :

rc

– « Le Roi Carnaval » aux Editions Gribouille : Le roi Carnaval s’ennuie. Pour passer le temps, il se déguise et va incognito s’amuser dans les rues avec les gens. Mais quand il est découvert, plus personne ne se risque à lui parler ! Heureusement, sa fille, la princesse, a une idée : elle va instaurer une semaine où tout le monde sera déguisé !.

Å°ionáCaption-AbstractVersionn

– « Arlequin, prince du Carnaval » aux Editions de Retz : ce livre revient sur l’origine du fameux costume d’Arlequin et aborde les thèmes de l’amitié et du partage.

Motricité fine

Enfin, pour clore le thème du Carnaval, nous avons travaillé la motricité fine en utilisant des boules de papier mâché et des petites boules à facettes.


(Age des enfants au moment de l’activité

P’tit Pirate – 3 ans 1/2
Pimprenelle – 28 mois)

Vie pratique # Motricité Fine

Un peu de motricité fine ici ce matin : Pimprenelle a fait preuve de beaucoup de concentration pour insérer des cotons tiges dans un flacon d’épices.

Puis elle a enchaîné par un plateau « ouvrir et fermer des flacons »

Avant de décider de transvaser les cotons tiges dans les flacons…

Un bon moment de calme et de concentration pour la demoiselle !