Novembre 2015… en images

En novembre, dans notre bulle, il y eut…

du pouponnage et un joli panier à trésor pour nos ballades offert à Pimprenelle par sa cousine…

de la vie pratique « ouvrir et fermer des boîtes »

Mistinguette a reçu ses premières pointes

2015-11-05 (1) - Copie

une sortie en forêt, suivie d’un après-midi ensoleillé aux « jeux de la grenouille »

la réception d’un colis « natural pal exchange » coquillage et la confection d’un mandala

de la vie pratique « apprendre à balayer »

le jeu « Moza Boo » et une cabane

le week-end où Trotro est venu à la maison

2015-11-13 55 (15)

la découverte de Totoro et de Hayao Miyazaki, somptueux…

2015-11-20 (3)

de la baby-gym pour P’tit Pirate

l’invitation de Mistinguette à un anniversaire-poney, ce qui a permis à P’tit Pirate et Pimprenelle de brosser un poney

l’envoi de notre swap automne

2015-11-25 (2)

une séance de peinture sur le thème du cercle

du reggio et des loose parts

notre table de l’hiver, le 1er dimanche de l’Avent et son ange bleu

Bye-bye Novembre…

 

 

 

 

Notre Table des Saisons, en route vers l’hiver

Aujourd’hui, nous avons fait évoluer notre table des saisons ; ce n’est pas encore l’hiver, mais ce n’est plus tout à fait l’automne.

Nous avons donc retiré les éléments que nous avions mis en place en septembre et les couleurs orangées pour faire place à une décoration plus sombre.

Un tissu gris, des arbres en papier qui ont perdu leurs feuilles, un paysage plus froid et dépouillé.

sans-titre

Natural Pal Exchange #1

Grâce à l’un des groupes Facebook dont je fais partie, nous avons noué contact, dans le cadre d’un Nature Pal Exchange, avec un petit correspondant un peu plus jeune que P’tit Pirate et avec sa sympathique Maman.

De quoi s’agit-il ? Le but initial est d’échanger, avec d’autres familles, les éléments naturels que nous collectons dans la nature, qui diffèrent bien sûr selon les régions que nous habitons.

Nous nous sommes donc mis d’accord, cette maman et moi, pour coordonner nos envois afin que les loulous les reçoivent en même temps.
Quelle joie pour eux d’attendre que le colis arrive dans la boîte aux lettres, de le déballer et de découvrir ce qu’il contient !
Et quel plaisir de préparer notre colis en pensant à la réaction du petit copain qui va l’ouvrir !!

Voici les photos de la préparation de notre premier colis, sur le thème de l’automne

J’ai demandé aux enfants de réaliser une peinture sur le thème du rond ; ils sont utilisé des rouleaux en mousse, des gobelets, des bouchons de liège, une brique de lego et P’tit Pirate a souhaité rajouter des traits de fourchette.

Nous avons aussi fabriqué de petits lutins rigolos avec la forme de leurs mains et des bâtonnets de bois.

12465884_797840487008889_6422611408806211083_o

Pour rester sur le thème de l’automne, j’avais plastifié quelques feuilles mortes ramassées au gré de nos promenades et nous avons joint cônes de pin et noix et marrons. Nous avons ajouté quelques petites bricoles issues d’œufs surprises qui peuvent servir avec de la pâte à modeler par exemple.

12484795_797840457008892_2596457085765520345_o

2015-11-25 (3)

Enfin, j’avais réalisé une carte avec une photo de P’tit Pirate afin que son petit correspondant puisse avoir une idée plus concrète du petit garçon qui lui a envoyé le colis. Le texte avait été écrit en partie sous la dictée de P’tit Pirate.

Nous attendons maintenant avec impatience de recevoir le colis de notre petit correspondant !

 

Betty, Enid Blyton

12311134_774198756039729_8497751245620401287_n

Tome 1 – Betty la mauvaise tête
Tome 2 – Betty s’en va-t-en guerre
Tome 3 – Hourra pour Betty

Le résumé de Mistinguette
Betty, une fille capricieuse, découvre que ses parents ont décidé de l’emmener dans une pension. Mécontente, Betty décide d’être si insupportable que les directeurs sont obligés de la renvoyer.
Mais elle découvre qu’on ne renvoie personne à l’Ecole Shelley.
Tant pis ! elle fera quand même des bétises !
Mais Betty vit une fille pleurer et eut envie de la consoler. Elle découvre que ça ne fait pas de mal d’être gentille même quand on ne veut pas quelque chose.

L’avis de Mistinguette
« Ce livre m’a plu car ça démontre qu’on peut avoir un coeur…et une mauvaise tête ! »

Note de BulledeMaman
La série des Betty fait partie des livres que j’ai moi même lu et beaucoup apprécié lorsque j’étais petite fille. Il s’agit d’ailleurs de mes exemplaires, récupérés chez mes parents. J’ignore si ces livres ont été réédités (comme d’autres séries du même auteur).

(Age de Mistinguette au moment de la lecture : 9 ans 1/2)

Hunger Games, Suzanne Collins

Tome 1 – Hunger Games
Tome 2 – L’Embrasement
Tome 3 – La Révolte

Le résumé de Ballerina
Katniss vit sur les ruines des Etats Unis, où une nouvelle société a été fondée, du nom de Panem. Le pays est réparti en 12 districts.
24 personnes, 12 garçons et 12 filles, âgés de 12 à 18 ans, de chaque district, sont envoyés dans une arène pour combattre à mort, pour rappeler aux rebelles qu’ils ne sont pas plus forts que le Capitole.
La soeur de Katniss est sélectionnée, mais Katniss se porte volontaire pour combattre à sa place aux Hunger Games…

L’avis de Ballerina
« J’ai adoré !
L’ambiance de ces livres est vraiment spéciale, il y a du suspense, de l’action qui concerne des ados, il y a un danger permanent… On en frissonne ! Et je préfère personnellement les livres où c’est le héros qui raconte l’histoire, et c’est le cas dans Hunger Games. »

(Age de Grande Ballerina au moment de la lecture : 12 ans 1/2)

hg

Nos chroniques littéraires

Enfant, j’étais une grande lectrice et je garde des souvenirs de lectures absolument formidables, qui me permettaient de m’évader de mon quotidien, de rêver, de m’identifier aux héroïnes de mes romans…

J’aime beaucoup les livres également en tant qu’objet : la couverture, le plaisir de feuilleter un livre, de sentir l’odeur du papier et sa texture sous mes doigts, j’y trouve un réel plaisir sensoriel… Je pourrais passer des heures à flâner dans une librairie ou à la bibliothèque…

C’est donc tout naturellement que je prends énormément de plaisir à raconter des histoires à mes propres enfants, et à les éveiller au plaisir de la lecture.

Le type de livres que je propose à mes enfants a toutefois évolué entre mes deux « générations » d’enfants : en effet, pour mes grandes filles, j’achetais des livres dérivés de leurs dessins animés préférés (Dora, Charlotte aux Fraises etc…).

Aujourd’hui, j’évite ce type de « littérature » pour me diriger vers des ouvrages plus esthétiques. J’ai envie que mes enfants lisent de « beaux » livres aussi bien en ce qui concerne le texte que les illustrations.

Quand aux grandes, après un petit désamour dû à leur accession aux écrans (consoles de jeux et smartphone pour mon ado), elles ont renoué avec la lecture pour leur (et mon) plus grand bonheur.

L’idée est donc de récapituler ici leurs lectures, en leur faisant faire un résumé du livre lu, et en donnant leurs appréciations positives ou négatives. Je trouve en effet que c’est un exercice intéressant que d’analyser ce qui leur a plu ou pas dans un livre, en allant au-delà du simple « j’ai aimé » ou « je n’ai pas aimé » et de s’attarder un peu sur ce que leur a apporté le livre.

Pour apporter un peu plus de « fun », elles tapent leur texte sur Word et je le copie dans le blog (ainsi, je nourris un petit peu leur attrait pour l’informatique…).

J’ai suggéré à mes grandes filles d’alterner la lecture de livres « détente » avec celle de livres qui font partie des classiques de la littérature.

Je tente également d’orienter leurs lectures vers des « livres vivants », selon le concept des living books tels qu’envisagés dans la Pédagogie Charlotte Mason.

Mais qu’est-ce qu’un « living book » ?

Voici la définition donnée par le  blog « petits homeschoolers » dans lequel j’ai découvert ce concept :

« Les « living books » de Charlotte Mason sont l’exact opposé des manuels scolaires traditionnels. Un living book est écrit par une personne passionnée par le sujet, qui va chercher à transmettre une connaissance de manière vivante.
Peu importe que le livre fasse deux ou cent pages, pourvu que chaque ligne transpire la passion de l’auteur.
Mason les préconise pour tous les thèmes possibles.
Les manuels scolaires peuvent être utilisés, mais uniquement s’ils remplissent les critères du « living book » (ce qui… n’arrive pas souvent: l’immense majorité étant des ouvrages impersonnels, factuels, qui insultent l’intelligence de l’enfant).
L’idée est d’apporter à l’enfant des histoires inspirantes, qui vont construire ses valeurs et le faire chercher à s’élever, quel que soit le sujet. Robinson Crusoé, L’Ile au Trésor, Le Livre de la Jungle … sont de parfaits exemples de living books: des ouvrages bien écrits, inspirants, et qui exaltent l’imaginaire.
Pour qu’un livre soit un « living book », il doit remplir quatre critères :
– La plume est-elle d’excellente qualité?
– Contient-il des connaissances appropriées aux enfants?
– La lecture apporte t’elle à l’élève cette petite étincelle de plaisir et d’imaginaire?
– Cet ouvrage aura t’il un impact positif sur l’esprit du lecteur? »

Voilà, il ne nous reste plus qu’à lire et partager ici nos impressions…

 

 

 

Vie Pratique – ouvrir et fermer des flacons

Aujourd’hui, j’ai tenté une petite présentation avec ma Pimprenelle, âgée de 25 mois. Jusqu’à il y a quelques semaines, elle ne parvenait pas à suivre une telle présentation : elle voulait à tout prix toucher le matériel mis à disposition, ne parvenait pas à fixer son attention.

J’avais donc mis cela de côté, la laissant jouer librement.

Cet après-midi, pendant la sieste de son grand frère, j’ai retenté l’expérience. Je lui ai d’abord montré comment tirer sa chaise et se mettre assise sans faire de bruit. Puis j’avais préparé un plateau avec quelques flacons à ouvrir et fermer. Elle est restée assise posément, bras croisés (sans que je ne lui impose quoi que ce soit bien sûr) et a observé de manière très concentrée ma petite présentation.

Après lui avoir montré les mécanismes d’ouverture et fermeture des différents éléments du plateau, je lui ai dit « à toi maintenant ». Elle a essayé chaque élément, mais s’est découragée très rapidement en disant « j’arrive pas Maman ».

Le petit flacon à épices à fermeture métallique a attiré son attention et l’a occupée un peu plus longtemps, mais ses doigts ne sont pas assez forts pour rabattre le mécanisme ou le soulever.

Puis, nous avons dévié l’activité initiale avec des cotons tige à insérer dans les flacons à épices.

Pimprenelle en a profité pour faire un petit tri de couleurs, puisqu’elle m’a dit « je prends le bleu et le bleu et encore le bleu…. ».

C’est une petite activité sans prétention, un grand classique, mais cela m’encourage à proposer des choses à ma petite demoiselle.