Notre Avent 2016 ~ La Lumière dans la Lanterne ~ Préambule

Je découvre depuis quelques temps la pédagogie Waldorf-Steiner, et l’un des aspects de cette pédagogie est de célébrer à la fois les fêtes catholiques traditionnelles et des fêtes païennes héritées de traditions celtes, nordiques ou germaniques.

Le temps de l’Avent est vraiment approprié pour conter de telles histoires, pour nous permettre de nous recentrer et de réfléchir un peu aux valeurs que l’on a envie de mettre en avant en célébrant Noël.

Cette année, pour vivre cette période de l’Avent, après avoir découvert le livre « La Lumière dans la Lanterne » sur plusieurs blogs, j’avais très envie de raconter à mon tour l’histoire de Marie, Joseph et de leur petit âne, dans leur chemin vers Bethléem.

Je me suis inspirée de ce qu’avaient fait ces mamans pleines d’imagination et de créativité et qu’elles avaient reporté dans leurs blogs respectifs :
http://vegetaliens.over-blog.com/page-5950149.html
http://inspirations-omnicolores.eklablog.com/la-lumiere-dans-la-lanterne-preparation-a119423640
http://monte-petite-souris.over-blog.com/article-la-lumiere-dans-la-lanterne-preambule-112997357.html

Cela n’est pas chose facile, parce que j’ai été très prise fin novembre et les deux premiers jours de décembre…. Si bien que je n’ai pas pu anticiper et préparer à l’avance les petites mises en scène à présenter chaque jour aux enfants.

Mais j’ai finalement réussi à faire fi de mon besoin de perfection à tout prix, et je me suis lancée en racontant plusieurs histoires en une fois pour « rattraper » les premiers jours.

Pour bien comprendre de quoi il s’agit, je cite ici l’Avant-Propos rédigé par Georg Dreissig, l’auteur de ce petit livre :

« Pour la période de l’Avent, il existe une jolie coutume que bon nombre de familles entretiennent. Dans un coin de chambre réservé aux fêtes, on installe peu à peu le paysage que traversent Marie, Joseph et le petit âne en allant vers Bethléem. Durant la première semaine de l’Avent, on dispose des pierres sur un tissu brun. Les plus belles d’entre elles tracent le chemin de Marie. Durant la deuxième semaine, on y ajoute des plantes : mousses et pommes de pin. Durant la troisième semaine, on y fait paître des animaux, des moutons. Finalement, lors de la quatrième semaine, les bergers viennent s’occuper de leurs troupeaux…

Les petites histoires de ce livre suivent le devenir du paysage. Elles illustrent le cheminement du temps de l’Avent, et passent du règne des éléments au règne végétal, puis au règne animal pour aboutir au règne humain. C’est un calendrier de l’Avent raconté. D’histoire en histoire, il conduit jusqu’à Noël.

(…) La joie de préparer Noël fut la source d’inspiration de ces histoires. Elle éveilla en moi moins le besoin de fabuler que le désir d’indiquer, d’une façon abordable pour les enfants, que Noël est un évènement attendu par le monde entier. Au fil de ces histoires devrait s’éveiller le sentiment que la lumière divine, pâle au début de l’Avent, va en s’intensifiant de jour en jour pour rayonner dans toute sa splendeur au moment de Noël.

(…) Mais, ce qui m’a décidé, en définitive, à publier ce recueil, ce furent deux yeux d’enfants rayonnants qui croyaient aux miracles et deux petites oreilles qui voulaient en entendre toujours plus. »

Dans les jours qui viennent, je vous présenterai donc notre lecture de La Lumière dans la Lanterne.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s